« […] la Commission de la fonction publique de Montréal doit vérifier le caractère impartial et équitable des règles de dotation pour combler les emplois que le conseil de la ville peut établir en vertu de l’article 49.1 et des autres politiques de la Ville en matière de gestion de la main-d’œuvre. » (Section VI.1, art. 57.4 de la Charte de la Ville de Montréal, métropole du Québec)

Tout en respectant les conventions collectives et les politiques en vigueur, la mission de la CFPM est de déterminer, lors du traitement des plaintes, si les processus de dotation de la Ville de Montréal respectent les principes d’équité, d’impartialité et de transparence.

Par ailleurs, la Commission vise l’amélioration continue et peut, dans ce but, faire toute recommandation qu’elle juge pertinente, même en l’absence d’une plainte.

Rôles et pouvoirs

La Commission joue essentiellement deux rôles et s'est vu octroyer certains pouvoirs pour les exercer.

Traiter les plaintes

La CFPM peut recevoir et analyser toute plainte liée à l’évaluation des compétences, que ce soit lors de l’admissibilité, d’un examen ou d’une entrevue, afin de vérifier si les personnes soumises à un même processus de dotation ont été évaluées de façon impartiale et équitable, mais également avec transparence.

Dans le cadre de ses enquêtes, la Commission peut recueillir auprès des personnes concernées par le processus tous les renseignements, rapports et explications qu’elle juge nécessaires pour décider du bien-fondé d’une plainte.

Émettre des avis et des recommandations

Lorsqu’elle le juge approprié, que ce soit dans un but de correction ou d’amélioration continue des façons de faire en matière de dotation, la Commission peut faire des recommandations à l’unité administrative responsable.

Par la suite, la Commission fait régulièrement un suivi afin de constater quelles mesures ont été prises ou le seront prochainement. Par ailleurs, la CFPM fait état du suivi de ses recommandations dans son rapport annuel.

Valeurs

La mission de la Commission s’appuie sur quatre valeurs fondamentales. Les membres et employées de la CFPM y adhèrent pleinement et leur comportement ainsi que leur travail en sont le reflet. Ces valeurs sont :

  • Compétence

    Être compétent, c’est faire preuve de professionnalisme, d’efficacité et de rigueur dans l’accomplissement de ses tâches. Cela présuppose de mettre à jour ses connaissances et de faire preuve d’éthique.

  • Équité

    Être équitable, c’est promouvoir la justice et le respect de la diversité dans toutes les prises de décision. Être équitable, c’est éviter de poser des gestes qui peuvent avantager une personne au détriment d’une autre.

  • Impartialité

    Être impartial, c’est faire abstraction de ses intérêts personnels pour prendre des décisions neutres et cohérentes basées sur des faits. L’impartialité agit comme rempart contre les conflits d’intérêts.

  • Transparence

    Être transparent, c’est communiquer des informations justes, de manière claire et compréhensible, afin d’établir des relations de confiance entre les membres et les employés de la Commission, ainsi qu’avec les partenaires et les candidats.

En plus de promouvoir les trois valeurs de l'administration de la Ville de Montréal, soit l'intégrité, la loyauté et le respect, la CFPM privilégie dans ses interventions une approche constructive de collaboration, tout en veillant à demeurer neutre et rigoureuse.